Artistes associés Labo

Accueil > Labo > CHanTier 21 THéâTre

CHanTier 21 THéâTre

Accueil du 19.01 au 3.02

Mise en scène : Marie Bernard, en collaboration avec Antonin Ménard / avec Matthieu Coulon / composition : Emmanuel Lebrun / Lumières : Marie Hardy

"Soldat, mon petit corps mourant"
C’est l’histoire d’un cadavre régulièrement fêté, à l’occasion des jours anniversaires qui sont autant d’enterrements tus, où le cierge spectral se meut en bougie et où la pelle à tarte n’est rien moins que celle qui appelle l’outil principal des fossoyeurs. (Y. Butel)

Soldat, mon petit corps mourant, interroge le langage du corps comme étant ce qu’il nous reste après le langage « parlé ». Au-delà des mots, quand on n’arrive plus à dire, à se dire, il reste le corps. Le corps qui parle. Au plateau, un personnage est projeté là, dans une boite noire, un espace-temps indéfini. Sans doute un entresol entre la vie et le caveau. Il n’est pas muet, il n’arrive plus à parler. Incapable de dire avec les mots, c’est le corps qui parle jusqu’à épuisement. Le personnage tourne alors une phrase chorégraphique, de plus en plus complexe, de plus en plus rythmée, de plus en plus bruyante…

Soldat sera programmé dans le cadre de "En attendant l’éclaircie"

nous écrire :

  • © Marie Bernard