Artistes associés Labo

Accueil > Labo > Le Dada Noir [Le Grand Boum], titre provisoire

Le Dada Noir [Le Grand Boum], titre provisoire

Le Grand Boum (titre provisoire)

Avec Le Grand Boum, je souhaite inviter le public à voir et à entendre un homme qui se raconte à travers un livre et qui raconte son expérience intime de lecteur pour la partager simplement avec le public.

La structure de la narration est un jeu d’alternance entre le récit de Nicolas Combrun et la lecture de poèmes de Walt Whitman. Bien sûr, la frontière entre les deux est poreuse pour brouiller les pistes ne sachant plus si Nicolas dit les poèmes ou si il se raconte.
Une manière de surprendre sans cesse le spectateur pour qu’il ne se lasse pas, qu’il soit toujours en questionnement.
L’idée est d’embarquer le public dans une expérience sensible.

Le Grand Boum ne peut se faire sans le public puisque Nicolas s’adresse directement à eux, parle à chaque individu et non à un groupe.
Avec le Le Grand Boum nous recherchons une forme d’interaction avec le public, proposant un espace de discussion.
Mettre le spectateur à contribution, afin qu’il devienne également acteur, auteur de la pièce malgré lui, écrivant avec Nicolas le spectacle au fur et à mesure.

Sensibiliser les gens à la lecture, à la poésie.
Une façon pour nous de donner envie de lire différemment. De découvrir Walt Whitman comme il a été mis en lumière dans le film Le cercle des poètes disparus.

Le Grand Boum est une petite forme théâtrale, un témoignage, et non un spectacle.
Une mise en abîme de la rencontre de Nicolas Combrun et Walt Whitman, de Nicolas et moi-même, de Nicolas et le public, et ce dernier avec Walt.
C’est une expérience sensible où l’intime côtoie l’infiniment grand, se créant avec les moyens du bord, avec ce que l’on a sous la main.
C’est un récit de voyage assis sur sa chaise, une traversée vers un ailleurs.

Mise en scène : Benjamin Audouard
Avec : Nicolas Combrun
Texte : Benjamin Audouard,
Nicolas Combrun et Walt Whitman

nous écrire :